Les premières applications avec le 21 Bitcoin Computer

21 Inc est une des start-up bitcoin les plus brillantes et excitantes de l’année 2015. Cette société qui a levé la bagatelle de 116 millions de $ vend depuis le mois de septembre 2015 le 21 Bitcoin Computer  (aka 21BC).

Le prix (400$) peut paraître exorbitant pour un PC Linux qui se base sur le Raspberry Pi (le PC le moins cher au monde) d’autant plus qu’il est vendu comme outil pour faire du mining alors qu’il aurait du mal, avec sa faible puissance, à miner suffisamment de bitcoins pour s’auto-payer lui même.

Le fait est que le 21 Bitcoin Computer ne fait pas que miner. Il est aussi une plateforme globale qui permet des nouveaux cas d’utilisation de la technologie bitcoin.


Le 21 Bitcoin Computer inclut une puce dédiée pour le mining , un datacenter en backend et un OS Linux adapté.

Dans un monde qui évolue rapidement vers l’Internet de Objets, l’intuition de 21 Inc est de vouloir équiper avec ses puces des dispositifs que le grand public utilise quotidiennement.
Le CEO Balaji Srinivasan explique sur son blog comment la technologie de 21 peut, dans un futur proche, authentifier les dispositifs connectés, permettre des micro paiements ou même subventionner la distribution de smartphones pour le grand public dans les pays en voie de développement.
« Nous voulons vous donner le moyen de transformer votre idée brillante en revenu passif en vendant le bitcoin, des marchandises payables, des jeux, des services sur Internet, par le biais du 21 Bitcoin Computer. »
Toujours d’après le CEO, la vision de 21 n’est pas de « construire un chip », mais plutôt de créer « une plateforme technologique globale autour de la puce » qui inclurait des appareils de référence, des fiches techniques, un cloud en backend et des protocoles software.
Le 21 Bitcoin Computer lui-même dispose d’une interface en ligne de commande, une librairie Python,  une carte SD à 128 GB et une suite de logiciels pré-configurés conçus pour marcher avec la blockchain du bitcoin. L’utilisation de ces composantes est laissée à l’imagination des développeurs et des businessmen visionnaires pour qu’ils sortent des produits « brand-new and cool ». Et les utilisateurs font tout à fait cela.
Bien que le 21 Bitcoin Computer soit sorti depuis très peu de temps, il y a un certain nombre de projets fascinants. S’ils sont pour l’instant plus des proof-of-concept que des produits commerciaux économiquement viables, il n’en reste pas moins qu’ils sont très intéressants.
Voici une liste des meilleurs projets.
1. Analyser et vendre les gènes
Joe Pickrell, du New York Genome Center est en train de tester le 21 Bitcoin Computer pour l’analyse prédictive et à distance du génome humain. Le projet vise à prédire les phénotypes (qui portent l’information sur les caractéristiques physiques et la santé entre autres) et/ou la probabilité  d’attraper une certaine maladie sur la base d’une séquence de gènes contenue dans un fichier texte VCF.
Pickrell explique sur sa page GitHub que son programme prend en entrée la séquence du génome d’une personne (sous forme de fichier VCF)  et donne en sortie les phénotypes de la  personne en question prédits par l’ensemble des utilisateurs.  L’outil en ligne de commande récupère un modèle prédictif de phénotypes qui réside sur un serveur externe
et renvoie la prédiction en échange de bitcoins.
A présent le modèle est en mesure de prédire seulement les risques d’Alzheimer et le taux d’erreur est encore élevé, donc ce projet (de l’aveu de son créateur)  est pour l’instant plus un concept-jouet.
Pickrell a aussi un autre projet 21BC qui vise la vente d’une API qui renvoie sous forme JSON le phénotype d’une personne.
2. Gérer le travail avec une ‘Mechanical Turk’
On utilise le mot « Mechanical Turk » pour indiquer une machine qui donne l’impression d’effectuer une tache de manière automatique alors que le travail est fait par des humains cachés derrière.

Un des développeurs de Bitcoin Core, Jeff Garzik, nous donne un aperçu de ce concept en utilisant le 21BC pour  automatiser la mise à disposition  et l’inspection du travail produit par des individus multiples, aussi bien que le paiement pour récompenser le travail bien fait.

Cet exemple utilise le traitement d’images, mais il pourrait être appliqué à un large nombre d’autres cas.

Sur le GitHub du project, Garzik décompose le processus en trois étapes:
  1. Le superviseur (celui qui demande le travail) soumet une image et une liste de questions sur l’image et spécifie un nombre minimal de travailleurs (Nmin) et la récompense en bitcoin à verser.
  2. Les travailleurs téléchargent l’image, répondent aux questions, et soumettent leurs résultats.
  3. L’API centralise le travail, analyse et compare les réponses des travailleurs. Lorsqu’un consensus est obtenu par majorité dans un petit voting system, les travailleurs qui ont donné les bonnes réponses reçoivent la récompense en bitcoin.
3. Faire de l’argent avec les média sociaux 

Gagner de l’argent juste en postant sur les réseaux sociaux? C’est l’idée derrière le projet de l’entrepreneur Justin Guy, qui exploite le 21BC pour vendre des retweets sur Twitter.

Le projet s’appelle BitLink et rémunère quiconque poste un nouveau lien ou laisse un commentaire qui va être voté souvent en récompensant ainsi les postes les plus actifs.

 

4. Vendre votre connexion Wi-Fi

Le célèbre  evangelist de bitcoin et entrepreneur Andreas Antonopoulos a lui aussi une page GitHub avec un projet 21BC: un portail WiFi expérimental qui accepte des paiements de bitcoin en échange de minutes WiFi. 

D’autres projets dans la sphère bitcoin avaient déjà tenté de faire la même chose (CoinDesk en avait parlé ici)  mais la méthode  de 21 Inc est plus originale. Quiconque avec un 21 Bitcoin Computer est en mesure de vendre directement du réseau Wi-Fi.

5. Vente de créations et actifs

Steven McKie s’occupe d’un projet 21BC qui accepte des paiements pour le visualiseur audio 3-D SoundCloud codé par Alex Smith.

Un autre projet appelé Download21 permet aux gens d’être payés lorsqu’ils font du caching offline pour des fichiers provenant de sites streaming musical.

6. Internet of Things

Le géant de l’électronique et de l’ingénierie Bosch a récemment révélé qu’il avait acheté un 21BC pour que ses doctorants jouent avec – le but étant d’étudier les possibilités que le 21BC  peut offrir à la société pour du IoT.  C’est trop tôt pour des projets finalisés mais c’est un premier pas intéressant d’une multinationale vers le bitcoin.

Le Laboratoire Bosch a dit qu’il voit « le démarrage de la jeune mais lourdement financé 21 Inc … comme un acteur clé dans l’approche de la  vision IoT ».


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *