CoinJoin et opacité des transactions bitcoin

CoinJoin, technologie responsable de plus d’une transaction sur 25 en Bitcoin est en passe de créer une opacité totale des transactions.

Le protocole Bitcoin consiste en des transactions entièrement publiques sur la blockchain, ainsi tout utilisateur peut connaître les adresses réceptrices et émettrices d’une transaction. Les utilisateurs n’ont pas nécessité de s’identifier mais reçoivent une clé publique visible sur la blockchain. L’utilisateur n’est alors connu publiquement que par son pseudonyme.

Continuer la lecture de « CoinJoin et opacité des transactions bitcoin »

Quand le sage dit Bitcoin, l’idiot voit Libra

“Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt” dit un vieux dicton chinois pour indiquer que parfois on peut ne pas comprendre le vrai sens des choses, si on se borne à regarder en surface.

La big news de ce mois de Juin 2019 dans l’univers blockchain et en général dans l’ensemble de la finance mondiale, est sans doute celle de Facebook qui a dévoilé et annoncé officiellement son projet Libra. Facebook va créer la première monnaie qui sera privée au lancement, publique dans 5 ans selon les dire du whitepaper. Libra sera utilisable mondialement et sera forgée et gérée par un consortium de sociétés privées, 100% indépendantes des banques centrales.

Continuer la lecture de « Quand le sage dit Bitcoin, l’idiot voit Libra »

Google Cloud intègre l’Oracle décentralisé Chainlink et sa blockchain.

L’équipe Google Cloud a intégré le middleware oracle de Chainlink à son stock de données cloud BigQuery, ce qui permet une interaction entre blockchain et cloud pour des applications décentralisées Ethereum qui exécutent des smart-contract. La nouvelle a été annoncée dans un rapport de développement officiel de Google publié le 13 juin et sur les réseau sociaux par Chainlink.

L’annonce officielle via twitter, côté Chainlink.

Après Microsoft qui avait proposé son système d’ID mondial sur bitcoin et Facebook avec son projet Libra, cette nouvelle intégration montre encore une fois que les géants technologiques dans le monde comprennent la rupture majeure que la blockchain apporte et commencent à opérer dans le secteur des crypto-monnaies, au sens large.

Un lien existe désormais entre les blockchain et les services Cloud. Cette annonce est tellement innovante qu’elle a permis à LINK d’atteindre un nouveau sommet sans précédent, avec une hausse de 70% en moins d’une heure, après publication.

Continuer la lecture de « Google Cloud intègre l’Oracle décentralisé Chainlink et sa blockchain. »

The Graph : queries decentralisées pour blockchain

The Graph est un protocole décentralisé permettant d’indexer et d’interroger des données de blockchains Ethereum. Cela permet une recherche plus optimisée de données difficilement accessibles. The Graph constitue un des premiers language de requête blockchain pour permettre de récupérer des informations.

Imaginez pouvoir accéder aux données blockchain via un language
de requête aussi simple que efficace que votre SQL tout en gardant vos données décentralisées. C’est en deux mots la promesse de The Graph, un protocole permettant de créer rapidement des applications décentralisées sous Ethereum et IPFS via le langage GraphQL développé en interne par Facebook en 2012.

Continuer la lecture de « The Graph : queries decentralisées pour blockchain »

Cosmos – un bref apércu

Cet article est un aperçu de la blockchain Cosmos. Une mini série de 4 articles techniques vont suivre pour une plongée exhaustive dans cette plateforme qui a tout le nécessaire pour transformer sérieusement l’ecosystème blockchain dans son ensemble.

Cosmos est en mesure de faire faire le saut quantique et est un projet très attendu, conçu pour assurer l’interopérabilité entre plusieurs blockchains. Avec la création du premier bloc le Mercredi 13 Mars 2019 à 23: 00 UTC, le projet a définitivement lancé Cosmos Hub, le premier noeud d’une série de blockchains interconnectées qui seront créées dans l’écosystème.

Cosmos n’est pas la blockchain de la dernière averse et les créateurs sont parmi les tout premiers acteurs dans l’espace blockchain. Il ne s’agit pas d’une new-entry, loin de là.

Continuer la lecture de « Cosmos – un bref apércu »

Thunder Core + Ethereum = 1600 tx/sec ?

Qu’est-ce que ThunderCore ?

ThunderCore est une blockchain à part entière qui a sa propre crypto-monnaie native. Elle a toutefois une particularité assez unique. Développée par des experts leaders du secteur, ThunderCore est compatible avec la virtual machine d’Ethereum et peut donc lui faire atteindre un débit de plus de 1200 tx/sec, pour des temps de bloc inférieurs à une seconde et des coûts en gaz très faibles. Bref, les ingrédients nécessaires à faciliter, accélérer et rendre scalables les DApps d’Ethereum. Résultat : une vitesse inédite pour une blockchain et des performances globales considérablement améliorées, sans compromis en matière de sécurité.

Comment ça marche ?

ThunderCore propose un protocole extrêmement simple, basé sur les recherches des professeurs Shi et Pass. Chaque étapes du dit protocole est détaillée et étayée par des preuves mathématiques rigoureuses.

L’ACCELERATEUR

Le pivot de tout le système est l’accélérateur, un système distribué résistant aux attaques DDoS, qui constitue un réseau de nœuds chargé de voter pour les nouveaux blocs.

Relations entre les noeuds du réseau ThunderCore.
Continuer la lecture de « Thunder Core + Ethereum = 1600 tx/sec ? »

Privacy, blockchain et corporate: E&Y et Deloitte déjà à risque ?


La protection de la vie privée digitale est devenue une des principales préoccupations des internautes pour les années à venir. Chaque jour, nos données personnelles alimentent un peu plus le web. Que ce soit Google qui trace nos déplacements et nos agendas, Amazon qui fait du ML sur ses 600 millions de ventes annuelles ou encore Facebook qui traque nos vies, les GAFA finissent par en connaître davantage sur nous … que nous-mêmes.

Une blockchain publique est par définition ouverte. On pourrait ainsi penser que ce mouvement s’accentuera lorsque, lentement mais surement, les blockchain deviendront l’infrastructure standard du Web 3.0.

En théorie, l’équivalent de nos données Facebook ou Google seraient anonymisées et nous appartiendraient : plus de compagnie tierce, petite ou grande, in the middle si on passe par une des blockchain.

Continuer la lecture de « Privacy, blockchain et corporate: E&Y et Deloitte déjà à risque ? »

Dharma, à l’aube des prêts blockchain

Attention: Ceci n’est pas un conseil en investissement. Si vous décidez d’investir faites le à vos risques.

Nadav Hollander – CEO de Dharma : «  Ne laissez pas votre argent pourrir dans un portefeuille ou un échange. »

Voilà le slogan de Dharma, une start-up californienne développant des produits de prêt sur la blockchain, suscitant un intérêt auprès des investisseurs détenteurs d’Ethereum (ETH) ou de Dai (DAI). Les utilisateurs pourront gagner jusqu’à 2,5% par an sur Ethereum et 8% sur DAI.


Dharma Labs, qui a récemment collecté 7 millions de dollars, provenant notamment d’investissements de Coinbase Ventures, Green Visor et Polychain a dévoilé (Avril 2019) sa nouvelle plate-forme de prêt de crypto-monnaie, qui permet à n’importe quel utilisateur dans le monde d’emprunter et de prêter de la crypto-monnaie en quelques clics. La plate-forme peer-to-peer est régie par les smarts contracts de Dharma, qui spécifient les conditions de prêt de chaque contrat.

Continuer la lecture de « Dharma, à l’aube des prêts blockchain »

Liberland: 7 km2 à dormir debout (45° 46′ N, 18° 52′ E)

Les coordonnées GPS 45° 46′ N, 18° 52′ E ne vous parlent sans doute pas. Si maintenant on vous dit qu’elles ont un lien très étroit avec la blockchain, la chose doit vous paraitre encore plus mystérieuse. Et pourtant elles localisent le premier Etat au monde entièrement géré par une blockchain : Liberland. Ou plutôt dans la République Libre de Liberland.

Continuer la lecture de « Liberland: 7 km2 à dormir debout (45° 46′ N, 18° 52′ E) »