Comment la prochaine division par deux de l’émission de BTC peut impacter le prix

L’année 2016 verra la réduction par deux de la quantité d’argent contenu dans chaque nouveau bloc BTC émis. Cela raréfie automatiquement le bien et tous se demandent si et comment cela impactera le prix de plus importante crypto-monnaie au monde.

On sait que l’émission globale de bitcoins est limitée à 21 millions et que des nouvelles pièces BTC surgissent du mining chaque fois qu’un mineur résout un bloc.  Il y a aujourd’hui 25 BTC dans chaque bloc (à ce jour 11.200$) que les mineurs (ou plutôt les pools de minage) touchent chaque fois qu’ils cassent un bloc.

Le protocole bitcoin décrète que la quantité émise soit divisée par deux tous les 210,000 blocs et puisque on casse un bloc tout les 10 minutes blocs, émettre 210.000 blocs prend environ 4 ans.

Cette division par deux devrait survenir en août 2016. Cependant, puisque dans la réalité résoudre un bloc demande environ 9 minutes et 20 secondes on est 7% plus rapides et on va atteindre les 210.000 blocs plus tôt : au tour du 20 juin 2016, jour où l’argent contenu dans chaque bloc passera de 25 à 12.5 BTC  (à ce jour 5.600$).

La raison est la nécessité de contrôler l’inflation. Structurellement le bitcoin ressemble aux matières premières comme l’or plutôt qu’à une monnaies fiduciaire. Si un émetteur centralisé imprime trop d’argent, il dévaluera sa monnaie, tandis que la provision d’or est limitée et son extraction devient progressivement plus dure au fil du temps. Les concepteurs de bitcoin ont voulu donner à leur crypto-bébé  un comportement proche à celui des métaux précieux.

La question principale est  comment cette division va affecter le prix du bitcoin. Evidemment  la réponse est : personne ne sait avec certitude, mais nombreux sont ceux qui tentent d’anticiper.

Les scénarios les plus populaires affirment que le prix montera en flèche. Les initiés à la finance soutiennent que la communauté à déjà anticipé la division par deux et que le prix ne changera pas, puisque seuls les événements inconnus agissent sur les prix. D’autres encore disent que ce goulot étranglement dans l’émission de bitcoin fera monter la demande ce qui amènera tôt ou tard  à une montée du prix.

Une autre opinion encore affirme que la réduction brusque de la récompense peut démotiver le mineurs et aboutir à la monopolisation et à la centralisations des mineurs (en faisant monter le risque d’attaque à 51%) ainsi qu’à une augmentation de la volatilité.

En effet  le mining ne sera peut-être plus assez rentable si les chances de gain ne compensent plus, ou pas assez, les frais d’électricité.  Et si à cette baisse de rentabilité du mining devait s’ajouter à une fuite de participants au marché on pourrait même remettre en question le système bitcoin dans sa globalité qui pourrait (dans le pire des scénarios) aller vers la disparition. Certaines simulations prétendent que que si le prix du BTC devait tomber sous les 200€ le mineurs chinois partiraient en courant.

Une première division par deux est déjà survenue le 28 novembre 2012 et elle n’avait eu aucun effet sur le prix. Le bitcoin n’était pas aussi populaire que de nos jours et il valait 13.42 $.  Peu de temps après toutefois le prix s’est envolé à 230 $. Difficile de dire si la causé a été la précédente division par deux ou les senteurs de la crise des banques à Chypre, qui est arrivé au beau milieu de la montée.

Pour cette nouvelle division du bloc d’autres facteurs pourraient contribuer à soutenir le bitcoin.

D’abord il faut noter que si le cours s’installe sur les 900$, au lieu des 450$ actuels, cela annulerait automatiquement l’effet halving. Nous sommes donc à un moment critique:

1) prix supérieur à  900€ : mining assuré encor pour longtemps
2) prix inférieur à  200€ : mining à risque et avec lui tout le bitcoin

Daniel Masters, ancien trader pétrole pour Shell et actuellement cofondateur de l’hedge fund bitcoin Global Advisors, prédit que le cours retrouveras son plus haut historique de 1.100$, et même il qu’pourra enregistrer un nouveau pic à 4.400$ vers fin 2017.

Masters justifie ses prédictions par l’acceptation accrue de paiements en bitcoin de la part d’entreprise majeures et des gouvernements, par l’éclosion de nouveau modèles de développement et d’investissement, par l’intérêt dans la technologie sous-jacente (blockchain) et par la prévisible forte demande de la Chine qui sera causée par son ralentissement économique et la dévaluation du Yuan.

Le 10 janvier 2016  Eric L’Archevêque de La Maison du Bitcoin et Ledger répondait à une question pour Techcrunch sur comme il voyait le climat au tour du bitcoin. « Je suis toujours optimiste, mais les choses ne déviendront pas aussi omniprésentes que l’on pensait auparavant »

Affaire à suivre: RV avec le bitcoin halving le 20 juin 2016.

1 pensée sur “Comment la prochaine division par deux de l’émission de BTC peut impacter le prix”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *