DAO: Contractors et Curators

Puisque une DAO est un logiciel pur, il ne peut évidemment  pas prendre des mesures et exécuter des actions dans le monde réel.
Une DAO  ne peut pas effectuer des actions telles que fabriquer un objet, construire un pont, balayer une rue…  Pour cela il peut toutefois engager des contractors qui eux savent réaliser ces tâches.

Continuer la lecture de « DAO: Contractors et Curators »

Comment marche Ripple

 

Nous avions déjà parlé de Ripple ici.

Lancé en 2012, le réseau Ripple permet des « transactions financières mondiales sécurisées, instantanées et presque gratuites, de toute taille sans rejets de débit ». Il prend en charge n’importe quelle monnaie fiduciaire, crypto-monnaie, commodité ou toute autre unité de valeur tels que miles aériens, minutes mobiles, distances de GPS…

Ripple est un protocole pour le échange de monnaies qu’on pourrait définir un HTTP pour l’argent. Comme HTTP son utilisation est libre et sans licence, comme le bitcoin il permet des transactions en argent.

Continuer la lecture de « Comment marche Ripple »

Lisk: un concurrent d’Ethereum ?

 

Lisk est une plate-forme de nouvelle génération qui permet le développement et la distribution d’applications décentralisées écrites en Javascript.  Avec Lisk, les développeurs peuvent construire, publier, distribuer et monétiser leurs applications avec une cryptomonnaie interne. Le système ainsi construit utilise une custom blockchain, des smart contrats, le stockage dans le cloud et des noeuds de calcul, le tout à l’intérieur d’une seule solution d’industrielle.

lisklogo

Continuer la lecture de « Lisk: un concurrent d’Ethereum ? »

Slock.it: Ethereum, IoT et économie collaborative

 

Slock.it UG est une entreprise allemande qui a l’ambition de fournir au monde entier la future infrastructure d’économie collaborative.

Leur produit principal, l’Ordinateur Ethereum, permet à quiconque de louer l’accès à n’importe quel objet intelligent compatible et connecté tout en acceptant des paiements sans intermédiaires par le biais de contrats qui s’exécutent dans la blockchain Ethereum.

économie collaborative
L’économie collaborative

Continuer la lecture de « Slock.it: Ethereum, IoT et économie collaborative »

Les consensus: Proof of work vs Proof of stake

L’état du système bitcoin à un instant T est une collection de outputs de transactions non dépensées qu’on appelle UTXO.

L’argent disponible dans chacun de ces outputs est protégé cryptographiquement par le protocole de la monnaie: quiconque veuille dépenser une somme dans un UTXO doit fournir la preuve qu’il en est bien le propriétaire.

Continuer la lecture de « Les consensus: Proof of work vs Proof of stake »

Blockchains permissioned vs unpermissioned

On peut classer les types de blockchain en trois catégories :

a) unpermissioned  (publiques)
b) consortium
c) permissioned  (privées)

***

Continuer la lecture de « Blockchains permissioned vs unpermissioned »

Le réseau MaidSafe et sa monnaie safecoin.

Imaginez un instant un Internet dans le quel tout ce que vous postez soit toujours disponible même si votre ordi est cassé, même si vous effacez accidentellement la donnée locale.

Imaginez qu’il  soit disponible tout le temps, de n’importe quel quel endroit et à partir de n’importe quel appareil (PC, smartphone, tablette…)

 

Bon, ça va … ce n’est rien de nouveau, vous me direz: c’est déjà le cas dans mon google drive.

 

Oui mais imaginez maintenant que…

Continuer la lecture de « Le réseau MaidSafe et sa monnaie safecoin. »

La Zooz, une Dapp pour le co-voiturage

Au cas où vous ne le saviez pas La’Zooz est une application pour le covoiturage pour particuliers en temps réel.

Encore?  Diriez-vous.  On a déjà eu Uber, BlaBlaCar, Lyft, Super, Sidecar…

Oui il y en a une autre. Mais La’Zooz a une spécificité qui la distingue nettement: son projet est bien le seul  … qui n’appartient à personne.

La Zooz est une plateforme de transport décentralisée, une Dapp  basée sur la blockchain et, au passage, une excellente occasion pour nous de comprendre ce type d’applications par l’analyse d’un cas concret.

 

Continuer la lecture de « La Zooz, une Dapp pour le co-voiturage »

Comprendre Ethereum (2): the Ethereum State Transition Function

Chaque projet blockchain peut être vu comme une application simple bâtie sur une ressource de calcul décentralisée, et qui agit toutefois toutefois en bloc comme si elle était unitaire. On désigne ce paradigme transactional singleton machine with shared-state.

 

distrubutes states

Le bitcoin a montré qu’il est possible d’utiliser les noeuds Internet pour construire un système de transfert de valeur décentralisé, partagé à travers le monde et libre d’utilisation. D’un point de vue théorique le système bitcoin est une version très spécialisée d’une machine cryptographique sécurisée  à base de transactions d’états.

Ethereum va plus loin.

Continuer la lecture de « Comprendre Ethereum (2): the Ethereum State Transition Function »

Les protocols de consensus distribués

Nous savons tous que bitcoin utilise l’onéreuse proof-of-work pour décider quelles transactions vont être incluses dans sa blockchain.

Le méchanisme est une sorte de winner take all: à chaque transaction des dizaines de milliers de mineurs lancent des calculs mais un seul trouve la solution qui la valide. Lorsque Satoshi Nakamoto a conçu le bitcoin il n’avait certainement pas l’objectif d’optimiser: son souci était déjà de faire marcher la première  criptomonnaie au monde, objectif qu’il a atteint peut être même au delà de ses espoirs.

Aujourd’hui, avec du recul, nous savons qu’il existe des algorithmes de consensus distribués plus efficaces que celui du bitcoin, qui ne font pas appel à une quantité de calcul excessive et surtout superflue.

Continuer la lecture de « Les protocols de consensus distribués »