Blockchain: un disrupting exponentiel ?

 

L’année 1438 avait vu la naissance de la presse écrite grâce à l’invention de la typographie par Johannes Gutenberg: une révolution absolue dont l’innovation continue encore aujourd’hui. En 2015 Nicolas Cary, cofondateur de blockchain.info, avait dit  « Je demeure convaincu que la technologie Blockchain sera aussi importante pour le monde que l’invention de l’imprimerie par Gutenberg ».

Dans cet article, nous allons esquisser un parallèle entre la blockchain et d’autres technologies du passé (comme la presse) pour tenter d’estimer le temps d’adoption de ce dernier break technologique. Par convention, nous appellerons [A] le point dans le temps où survient une rupture de connaissance et [B] le moment où l’adoption est suffisamment répandue dans notre monde occidental, lorsque disons 66% de la population peut se permettre d’acheter le service.

Si la typographie a vu le jour en 1438, il a fallu attendre le début du XVIIème siècle pour la sortie des premières publications périodiques. En France, le premier grand hebdomadaire fut La Gazette (1631) lancée grâce à un privilège royal lui garantissant le monopole de l’information. Mais c’est seulement à la fin du XVIIIème siècle qu’on a vu paraître le premier quotidien français: Le journal de Paris (1777). Quelques années plus tard, le Daily Universal Register, qui deviendra par la suite le Times (1788), publiait sa toute première édition.

Le XIXème siècle a été sans conteste l’âge d’or de la presse écrite, un long processus commencé quatre siècles auparavant!

Donc, pour la presse: [A] = 1438 – [B] = années 50  (c’est plus ou moins dans les années 50 que 66% de la population a pu se permettre l’achat un quotidien)

Le même raisonnement s’applique à d’autres technologies.

Pour les voitures: 1860 – Étienne Lenoir brevète le 1er  moteur à combustion interne 2 temps à air dilaté. [A] = 1860 – [B] = années 60.

Pour la télévision: 1921 – Édouard Belin transmet une image fixe par radio. [A] = 1921 – [B] = années 70.

Pour le PC: Avril 1952  – IBM produit pour la défense américaine son premier ordinateur, l’IBM 701. [A] = 1952 – [B] = années 90.

Internet: 1973 – Définition du protocole TCP/IP[A] = 1973 – [B] = fin années 90.

Téléphone portable: 1983 – Motorola lance le premier téléphone mobile commercial aux US, le DynaTac 8000. En 2002, le nombre d’abonnements mobiles dépasse celui des lignes fixes en France [A] = 1983 – [B] = 2000.

Internet mobile: 1998 – Publication du protocole WAP version 1.0
[A] = 1952 – [B] = années 2006.

 

Il est intéressant de lister chronologiquement les temps d’adoption de ces technologies:

  • Presse = 5 siècles
  • Voiture = 1 siècle
  • Télévision = 50 ans
  • PC = 40 ans
  • Internet = 30 ans
  • Téléphone mobile= 15 ans
  • Internet mobile = 8 ans

L’année 2009 a vu la naissance de la blockchain bitcoin. Combien de temps faudrait-il avant que des applications blockchain impactent concrètement notre vie au quotidien? Pour qu’un tiers des gens passent par des services blockchain au quotidien ?

Bien qu’encore très jeune, la technologie blockchain est devenue influente de manière incroyablement rapide. En Août 2016, le World Economic Forum a publié un rapport dans lequel il parlait d’elle comme d’un méga-trend qui façonnera la société dans la prochaine décennie.

Nous connaissons la courbe de Gartner qui décrit graphiquement la dynamique théorique d’adoption d’une nouvelle technologie.

courbegartner

Personne ne peut dire où l’on se situe aujourd’hui: sommes-nous en phase de hype et sur-estimation ou alors peut-être déjà en plateau de prod (au moins pour certains produits)?

A mon sens, la vraie question n’est pas tant de savoir si nous sommes au point p1, p2 ou plus proches de A que de B. La vraie interrogation est de savoir combien de temps va durer le passage de A à B.

Je n’ai évidemment pas de boule de cristal, mais il y a des chances pour que cela se fasse vite. Principalement pour deux raisons:

  1. Le trend d’adoption est lui-même exponentiel: révolution industrielle 100 ans, internet mobile 8 ans…
  2. Le monde blockchain avance avec un dynamisme étonnant: environ 2 nouvelles importantes par jour.

Le premier point a été amplement démontré ci-dessus. Quant au deuxième, il suffira d’analyser ce qui s’est passé durant les 15 premiers jours de Novembre 2016 dans l’écosystème blockchain.

 

Au niveau du crowdfunding

La blockchain DECENT a terminé le 6 Novembre son offre ICO (Initial coin Offer) en levant au total 5881 BTC (presque 5 millions de $ à ce jour)

La plateforme vDice, (une DAPP de jeux Casino basée sur Ethereum) a commencé son offre ICO en levant 1 million de $ en moins de 90 minutes.

vDice ICO Attracts over $1 Million in Less Than 90 Minutes

Arcade City, l’ubérisateur blockchain d’Uber, a lancé son ICO le 1er Novembre et a levé dans les 10 premiers jours  plus de 500k$.

arcadecity_ico

 

ChronoBank, un projet blockchain  qui se propose de révolutionner le marché du recrutement de la même manière que Uber a changé le monde des taxis, a lancé son site web et annoncé son ICO pour décembre.

ChronoBank launch website ahead of December crowdfunding campaign

La blockchain Peernova a levé 4 millions de $ chez des investisseurs privés pour continuer à développer son use case: la blockchain pour le big data.

 

Au niveau technologique

Née comme alternative blockchain aux réseaux sociaux, Synereo a étendu son offre et a annoncé le lancement de sa plateforme de programmation pour smart contracts en langage Rholang. Synereo se positionne ainsi comme un concurrent direct d’Ethereum qui se veut plus stable et plus fiable.

Le doctor Gavin Wood a annoncé via Parity Technologies Ltd (ex Ethcore) la sortie du whitepaper de la technologie POLKADOT qui vise à assurer l’interopérabilité entre les blockchains privés et publiques via une mutualisation de la sécurité.

La plateforme d’échange Gemini a annoncé la sortie de son API qui va permettre l’automatisation du trading de ses crypto-monnaies.

Ethereum a annoncé un nouveau hardfork sur sa blockchain.

Le Australian Security Exchange a affirmé que les applications blockchain sont la solution dans le domaine des soins. Elles permettent des échanges sécurisés des données de santé sensibles, demandant la vérification et l’identification instantanée du patient.

Le Korea Exchange a lance une plateforme blockchain pour entreprises privées.

 

Au niveau commercial

Au Japon, 42 banques ont rejoint un nouveau consortium blockchain.

Le journal Les Echos a publié un article au titre: Les assurances s’engouffrent dans la blockchain en annonçant l’alliance entre cinq grands assureurs et réassureurs européens dans le but d’explorer les possibilités offertes par la blockchain.

Microsoft a annoncé son partenariat avec WebJet pour changer le standard de l’industrie du voyage (réservation de vols, hôtels, voitures…) grâce à des services blockchain.

Webjet & Microsoft Introduce Travel Industry Blockchain

Le géant américain de l’e-commerce, OverStock, a annoncé des partenariats pour étendre son offre de ventes via la blockchain.

 

Le Passage du Cerf à Paris va devenir le 17 Novembre 2016 le premier « bitcoin boulevard » parisien. Un concept qui existe déjà dans d’autres grandes villes.

Un « Bitcoin Boulevard » à Paris !

L’Unicef a pris une participation  dans une startup blockchain  pour l’identification et l’éducation des enfants.

Deloitte a ouvert sa plateforme d’identification sur blockchain en OpenSource.

Le Korea Exchange a lance une plateforme blockchain pour entreprises privées.

La ville de NYC a été le théâtre de la conférence ad:tech  qui a réuni des spécialistes blockchain et la crème du marché publicitaire dans le but d’explorer le potentiel innovant de cette technologie.

Le bitcoin est passé de 700$ au 1er Novembre à un pic de 750$ au moment où nous écrivons (+7%) montrant sa corrélation aux événements macro-économiques (élection de Donald Trump). D’ailleurs vous trouvez ici le résumé de l’activité bitcoin pour la deuxième semaine de Novembre.

p64RO.png

 

Les acteurs du monde de l’énergie allemand se sont dits intéressée à la technologie. Une enquête, menée par la Agence de l’énergie (DENA)  a examiné les réponses de 70 cadres au service des entreprises dans le secteur de l’énergie.  Les résultats ont montré que 39% ont des plans à l’avenir pour mettre en œuvre la technologie.

 

Le fournisseur de services BaaS (blockchain as-a-service) Factom a obtenu de la Fondation Bill & Melinda Gates un accord pour sécuriser les dossiers médicaux sur la blockchain, afin que ceux-ci deviennent persistants, facilement disponibles, et fiables.

La Suisse veut faciliter l’implantation de crypto-banques sur le territorie.

Le géant de la distribution Wallmart teste une solution blockchain pour tracer la nourriture qu’il vend à 260 millions de clients.

La Deutsche Bank a sorti une étude dans lequel elle affirme que la blockchain va arriver plus vite que prévu.

 

Tout cela en 15 jours et la liste n’est pas exhaustive…

 

Microsoft l’avait d’ailleurs prédit: les blockchain du type bitcoin vont être un gros business.

microsoft_bets

***

Un tweet récent de Ripple (16 nov 2016) me paraît aussi très significatif .

ripple_tweet

 

Exagéré peut-être, mais il est certain que Ripple parle en connaissance de cause: ce 20 octobre 2016 il avait franchi un milestone de l’adoption de sa blockchain. En collaboration avec une douzaine de banques du consortium R3, Ripple a effectué un test concluant de paiement à l’international. Ce test a montré une baisse de 60% des coûts d’intermédiation et une vitesse d’exécution bien supérieure.

Même en cas d’adoption rapide, il reste toutefois à estimer la difficulté pour Monsieur Tout-Le-Monde d’utiliser des couples clés publiques – clés privées et de s’adosser la responsabilité de leur utilisation. C’est un frein psychologique non négligeable qui devrait toutefois sauter face au gain économique apporté par le service blockchain et sa désintermédiation.

Je vous laisse avec les considérations de cet article. Dans la panoplie d’opinions qu’on entend sur la blockchain, comment filtrer le bruit de fond? Une manière simple: ne pas focaliser sur ce que les gens disent, mais où les gros acteurs mettent leur argent.

 

4 pensées sur “Blockchain: un disrupting exponentiel ?”

  1. Merci beaucoup pour cet article!

    Je suis entièrement d’accord avec l’exponentialité de la disruption technologique..

    Je pense que la simplification de la courbe de gartner ne correspond pas à la multiplicité de la technologie blockchain. Je pense que certains projets sont déjà en cours d’adoption ou de mise en production tandis que d’autres sont toujours dans une phase de HYPE..

    Continuez dans vos articles toujours très intéressant!

    https://block-chain-invest.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *