Thunder Core + Ethereum = 1600 tx/sec ?

Qu’est-ce que ThunderCore ?

ThunderCore est une blockchain à part entière qui a sa propre crypto-monnaie native. Elle a toutefois une particularité assez unique. Développée par des experts leaders du secteur, ThunderCore est compatible avec la virtual machine d’Ethereum et peut donc lui faire atteindre un débit de plus de 1200 tx/sec, pour des temps de bloc inférieurs à une seconde et des coûts en gaz très faibles. Bref, les ingrédients nécessaires à faciliter, accélérer et rendre scalables les DApps d’Ethereum. Résultat : une vitesse inédite pour une blockchain et des performances globales considérablement améliorées, sans compromis en matière de sécurité.

Comment ça marche ?

ThunderCore propose un protocole extrêmement simple, basé sur les recherches des professeurs Shi et Pass. Chaque étapes du dit protocole est détaillée et étayée par des preuves mathématiques rigoureuses.

L’ACCELERATEUR

Le pivot de tout le système est l’accélérateur, un système distribué résistant aux attaques DDoS, qui constitue un réseau de nœuds chargé de voter pour les nouveaux blocs.

Relations entre les noeuds du réseau ThunderCore.
Continuer la lecture de « Thunder Core + Ethereum = 1600 tx/sec ? »

Privacy, blockchain et corporate: E&Y et Deloitte déjà à risque ?


La protection de la vie privée digitale est devenue une des principales préoccupations des internautes pour les années à venir. Chaque jour, nos données personnelles alimentent un peu plus le web. Que ce soit Google qui trace nos déplacements et nos agendas, Amazon qui fait du ML sur ses 600 millions de ventes annuelles ou encore Facebook qui traque nos vies, les GAFA finissent par en connaître davantage sur nous … que nous-mêmes.

Une blockchain publique est par définition ouverte. On pourrait ainsi penser que ce mouvement s’accentuera lorsque, lentement mais surement, les blockchain deviendront l’infrastructure standard du Web 3.0.

En théorie, l’équivalent de nos données Facebook ou Google seraient anonymisées et nous appartiendraient : plus de compagnie tierce, petite ou grande, in the middle si on passe par une des blockchain.

Continuer la lecture de « Privacy, blockchain et corporate: E&Y et Deloitte déjà à risque ? »

Dharma, à l’aube des prêts blockchain

Attention: Ceci n’est pas un conseil en investissement. Si vous décidez d’investir faites le à vos risques.

Nadav Hollander – CEO de Dharma : «  Ne laissez pas votre argent pourrir dans un portefeuille ou un échange. »

Voilà le slogan de Dharma, une start-up californienne développant des produits de prêt sur la blockchain, suscitant un intérêt auprès des investisseurs détenteurs d’Ethereum (ETH) ou de Dai (DAI). Les utilisateurs pourront gagner jusqu’à 2,5% par an sur Ethereum et 8% sur DAI.


Dharma Labs, qui a récemment collecté 7 millions de dollars, provenant notamment d’investissements de Coinbase Ventures, Green Visor et Polychain a dévoilé (Avril 2019) sa nouvelle plate-forme de prêt de crypto-monnaie, qui permet à n’importe quel utilisateur dans le monde d’emprunter et de prêter de la crypto-monnaie en quelques clics. La plate-forme peer-to-peer est régie par les smarts contracts de Dharma, qui spécifient les conditions de prêt de chaque contrat.

Continuer la lecture de « Dharma, à l’aube des prêts blockchain »

BTU: le standard Ethereum de réservation on-line

 

Tout le monde sait que Ethereum met à disposition le standard ERC20: un token à l’interface prédéfinie que pratiquement toutes les ICO utilisent pour leur levée de fonds. Ce token expose les fonctions minimales nécessaires à une participation à l’ICO et à la vie future du token. Ce standard simplifie beaucoup les ICO. Il garantit, par exemple, que le token soit directement tradable : l’intégration dans différents crypto-exchanges se fait en un click  (ou presque).
Ce qu’on sait moins souvent est qu’on peut customiser et modifier  des protocoles Ethereum ou même en proposer des nouveaux. Le ERC-721, par exemple, est une variante ERC-20 qui rend un token non-fungible. Cette modification a permis de créer les CryptoKitties : chaque token 721 étant unique et non-permutable, on a pu lui associer un et un seul crypto-chaton.

Dans cet article, j’aimerais vous parler d’un nouveau  standard Ethereum à mes yeux très intéressant: le BTU, Booking Token Unit Protocol, qui existe déjà sous le nom de  ERC-808.   Voici le site officiel.

Continuer la lecture de « BTU: le standard Ethereum de réservation on-line »

L’ICO CoinDash vient de se faire pirater. Ethereum n’y est pour rien.

Hier, 17 juillet 2017, un pirate est arrivé à voler plus de 8 millions de dollars en ether dans les toutes premières minutes de l’ICO de CoinDash, qui propose (toujours, d’après les responsables) une plateforme d’échange pour trading décentralisée.

Comme dans toutes les ICO, les investisseurs acquièrent une participation et s’embarquent dans l’aventure entrepreneuriale en achetant des actifs numériques appelés jetons. Ce moyen de financement est devenu très populaire sur Ethereum. Ils sont nombreux à vouloir participer dans l’espoir d’émuler certaines succes-stories mémorables qui ont récolté des millions de dollars en quelques minutes et en direct. Mais même des applications très banales (voire ridicules) arrivent à lever des milliers de dollars, ce qui dépasse leur espoir via les circuits classiques.

Continuer la lecture de « L’ICO CoinDash vient de se faire pirater. Ethereum n’y est pour rien. »

Facebook sait que vous êtes tombés amoureux, la blockchain non.

 

Voici ce que Facebook voit lorsque deux de ses utilisateurs tombent amoureux.

Les data scientists de Facebook ont publié un article en février 2014 dans lequel ils expliquent comment ils savent déterminer statistiquement la formation d’un couple.

Le pattern observé est le suivant:

  • pendant les 100 jours précédent le début d’une relation, on note une augmentation lente et constante du nombre de posts.
  • lorsque la relation commence, la courbe passe brusquement par un point d’inflexion.
  • par la suite, les messages diminuent suivant une pente plus douce. Vraisemblablement, les couples décident de passer plus de temps ensemble et les messages en ligne cèdent la place à plus d’interactions dans le monde physique.

Continuer la lecture de « Facebook sait que vous êtes tombés amoureux, la blockchain non. »

ChronoBank: une Blockchain pour l’industrie du recrutement

 

ChronoBank est un projet ambitieux qui vise à changer
les industries RH / Recrutement / Finance d’une manière similaire à la façon dont Uber a innové dans les taxis ou Upwork dans le monde des freelance. ChronoBank veut innover massivement dans le recrutement intérim pour plusieurs professions clés.

Contrairement à Uber et Upwork, l’offre ChronoBank est alternative et très originale surtout parce qu’elle est structurée autour d’un jeton blockchain: un token qui va être un étalon pour le temps.

L’objectif est de changer la manière dont les gens trouvent du travail intérim et encore plus la manière dont ils sont récompensés: dans un cadre décentralisé et sans la participation des institutions financières courantes.

Continuer la lecture de « ChronoBank: une Blockchain pour l’industrie du recrutement »

TheDAO sous les feux d’une attaque informatique

The DAO, l’organisation autonome distribuée qui avait recueilli plus de 150 millions de $ en éther a été piratée. Depuis vendredi matin (17 juin 2016), une attaque exploite une faille dans le DAO, et l’attaquant est en train de récupérer de l’éther qui se trouve dans le DAO pour se le reverser dans un DAO child.  Le projet le plus crowdfunded de tous les temps risquerait ainsi de ne pas survivre à cette offensive, et certains n’hésitent pas à affirmer qu’il est au seuil de la mort.

Attention à ne pas confondre: TheDAO n’est pas Ethereum, c’est une application autonome (Dapp) qui s’exécute dans la blockchain Ethereum.

Continuer la lecture de « TheDAO sous les feux d’une attaque informatique »

CommonAccord: vers une Fondation pour smart contrats blockchains.

 

James Hazard (de CommonAccord) et Thomas Hardjono (le directeur du MIT Internet Trust Consortium) viennent de rédiger un document qui pourrait bien devenir un milestone dans l’histoire du lawyering.

Ce texte a été soumis au W3C, qui a répondu en invitant CommonAccord à son workshop officiel du W3C de fin Juin 2016.

Nous vous proposons la traduction française de l’original en anglais.  Ici, vous trouvez le programme du workshop.

Continuer la lecture de « CommonAccord: vers une Fondation pour smart contrats blockchains. »

Common Accord: le pont smart contracts / contrats papier

 

Common Accord:

  • Bringing the world to agreement
  • Turning smart contracts into legally enforceable contracts.

A elles seules, les phrases d’accueil sont tout un programme et laissent entrevoir la puissance de ce produit Open Source.

Mais procédons par ordre. Connaissez-vous les InCoTerms ?

Continuer la lecture de « Common Accord: le pont smart contracts / contrats papier »