La blockchain Steem (2/2)

Si nous savons tous que WordPress est populaire, nous ne savons peut-être pas à quel point il l’est: par WordPress passe les 26 % du web, plus de 500 sites sont créés chaque jour et l’année 2015 a vu transiter plus de 660 millions de post.

Imaginons un instant ce qui pourrait arriver si on disait aux blogueurs du monde entier qu’à partir de maintenant ils peuvent être payés  pour leur contenu plutôt que payer pour pouvoir poster leurs articles.

Steem a le potentiel (nous disons bien le potentiel) pour devenir la nouvelle plate-forme mondiale décentralisée non seulement pour les blogs, mais aussi pour les autres contenus du web.

Continuer la lecture de « La blockchain Steem (2/2) »

IOTAtoken: une tangle crypto-currency

 

Aujourd’hui, 11 juillet 2016, c’est le jour du lancement de la crypto-monnaie IOTA-token. L’occasion pour le blog de faire le point sur cette nouvelle blockchain  qui d’un point de vue strictement technique n’en est pas vraiment une.

La montée et le succès du Bitcoin au cours des six dernières années ont prouvé la valeur de la blockchain. Cependant, à l’état actuel, cette technologie a également un certain nombre d’inconvénients qui empêchent son utilisation comme plateforme de paiements à très large diffusion. On souligne notamment l’impossibilité d’absorber des gros volumes de micropaiements, une fonctionnalité de plus en plus demandée par l’industrie suite au développement croissant de l’IoT.

Continuer la lecture de « IOTAtoken: une tangle crypto-currency »

Common Accord: le pont smart contracts / contrats papier

 

Common Accord:

  • Bringing the world to agreement
  • Turning smart contracts into legally enforceable contracts.

A elles seules, les phrases d’accueil sont tout un programme et laissent entrevoir la puissance de ce produit Open Source.

Mais procédons par ordre. Connaissez-vous les InCoTerms ?

Continuer la lecture de « Common Accord: le pont smart contracts / contrats papier »

Bitcoin: la mise à jour Segregated Witness

 

Pieter Wuille, un des développeurs historiques du bitcoin, a récemment terminé une mise à jour très attendue du protocole: la Segregated Witness, ou SegWit, pour faire court.

Pieter Wuille BTC introduit le code source de base Distincts Témoin
Pieter Wuille
Cette annonce marque la fin d’une longue attente: une des plus importantes features du client Bitcoin pour l’évolutivité du réseau. Les mineurs seront bientôt en mesure de mettre à jour leur logiciel pour l’inclure dans leur réseau. La mise en place des SegWit sera aussi simple que de télécharger un nouveau client et de l’exécuter sur leur nœud.

 

Le DAO.LINK

 

Les DAO (organisations autonomes décentralisées) sont des entités blockchain réglées par le code informatique immuable de ses smart contracts,  plutôt que par des lois complexes ou des règlements plus classiques humains.

Le problème principal d’une DAO est le vide juridique qu’elle laisse derrière son passage: puisqu’une DAO n’a pas de forme juridique, elle ne peut pas embaucher des personnes (physiques ou morales) en échange de services…

Continuer la lecture de « Le DAO.LINK »

BigchainDB: le database blockchain évolutif.

Si on mesure le performances de la blockchain Bitcoin avec les critères des DB traditionnels, on a un retour catastrophique:

  1. le throughput est de seulement quelques transactions par seconde (tps),
  2. la latence avant qu’une opération d’écriture se fasse est de 10 minutes
  3. la capacité est quelques douzaines de GB
  4. il n’y pas de scalability linéaire lors de l’ajout de noeuds: avec un doublement de noeuds, le trafic de réseau quadruple sans aucune amélioration du throughput de la latence ou de la capacité.
  5. l’ajout de noeuds se fait correctement jusqu’à environ 10.000, puis la performance chute.
  6. Il n’y a pas la possibilité de faire des query sur les données, avec ou sans SQL.

Continuer la lecture de « BigchainDB: le database blockchain évolutif. »

Blockchain: la fin du big data ?

Si la production des données numériques dans le monde a le vent en poupe, 90 % de ces données ont été produites dans les deux dernières années, Facebook y est bien pour quelque chose. Le plus grand réseau social en ligne, a récolté 300 petabytes de données personnelles depuis son commencement, cent fois la quantité que la Bibliothèque du Congrès a pu collecter en deux siècles!

Continuer la lecture de « Blockchain: la fin du big data ? »

DAO: Contractors et Curators

Puisque une DAO est un logiciel pur, il ne peut évidemment  pas prendre des mesures et exécuter des actions dans le monde réel.
Une DAO  ne peut pas effectuer des actions telles que fabriquer un objet, construire un pont, balayer une rue…  Pour cela il peut toutefois engager des contractors qui eux savent réaliser ces tâches.

Continuer la lecture de « DAO: Contractors et Curators »

Comment marche Ripple

 

Nous avions déjà parlé de Ripple ici.

Lancé en 2012, le réseau Ripple permet des « transactions financières mondiales sécurisées, instantanées et presque gratuites, de toute taille sans rejets de débit ». Il prend en charge n’importe quelle monnaie fiduciaire, crypto-monnaie, commodité ou toute autre unité de valeur tels que miles aériens, minutes mobiles, distances de GPS…

Ripple est un protocole pour le échange de monnaies qu’on pourrait définir un HTTP pour l’argent. Comme HTTP son utilisation est libre et sans licence, comme le bitcoin il permet des transactions en argent.

Continuer la lecture de « Comment marche Ripple »

Lisk: un concurrent d’Ethereum ?

 

Lisk est une plate-forme de nouvelle génération qui permet le développement et la distribution d’applications décentralisées écrites en Javascript.  Avec Lisk, les développeurs peuvent construire, publier, distribuer et monétiser leurs applications avec une cryptomonnaie interne. Le système ainsi construit utilise une custom blockchain, des smart contrats, le stockage dans le cloud et des noeuds de calcul, le tout à l’intérieur d’une seule solution d’industrielle.

lisklogo

Continuer la lecture de « Lisk: un concurrent d’Ethereum ? »