OneCoin n’est pas du tout un autre Bitcoin.

Il y a deux mois environ j’ai participé gracieusement à l’ouvrage d’un nouveau livre Blockchain, la révolution de la confiance, un livre principalement informatif et accessible, écrit par Laurent Leloup. J’y ai très modestement contribué avec deux petites pages sur la traçabilité des crypto-monnaies pour esquisser une comparaison entre la transparence du Bitcoin et les monnaies non-traçables, telles Z-Cash ou Monero: le bitcoin est au http ce que Z-Cash est au https  (plus d’infos ici ). Le livre a fait appel à de nombreux autres acteurs de la sphère francophone: Vidal Chriqui, Pierre Noizat (Paymium), Luca Comparini (IBM), …  William Mougayar, speaker au dernier EDCON, qui a aussi écrit le préface. Une petite polémique est née ces jours-ci sur les réseaux sociaux concernant l’ouvrage: la page 59 contient une erreur manifeste qui va être corrigée dans la prochaine édition, selon les souhaits de l’auteur et de l’éditeur (Eyrolles). La pseudo crypto monnaie OneCoin y est présentée comme une monnaie normale blockchain-based (semblable au bitcoin et aux autres alt-coin) alors qu’elle est notoirement un scam. Cet incident me donne l’occasion de tenter d’expliquer ici pourquoi OneCoin n’est pas une crypto monnaie comme le BTC et pourquoi il faut l’approcher avec une très grande méfiance. Si vous tombez sur une offre OneCoin, je vous conseille fortement de vous renseigner afin de bien comprendre les différences entre OneCoin et les vraies crypto-monnaies avant tout investissement. Après quoi mon conseil personnel est quand même de ne pas acheter un seul OneCoin.  Continuer la lecture de « OneCoin n’est pas du tout un autre Bitcoin. »

Facebook sait que vous êtes tombés amoureux, la blockchain non.

 

Voici ce que Facebook voit lorsque deux de ses utilisateurs tombent amoureux.

Les data scientists de Facebook ont publié un article en février 2014 dans lequel ils expliquent comment ils savent déterminer statistiquement la formation d’un couple.

Le pattern observé est le suivant:

  • pendant les 100 jours précédent le début d’une relation, on note une augmentation lente et constante du nombre de posts.
  • lorsque la relation commence, la courbe passe brusquement par un point d’inflexion.
  • par la suite, les messages diminuent suivant une pente plus douce. Vraisemblablement, les couples décident de passer plus de temps ensemble et les messages en ligne cèdent la place à plus d’interactions dans le monde physique.

Continuer la lecture de « Facebook sait que vous êtes tombés amoureux, la blockchain non. »

ChronoBank: une Blockchain pour l’industrie du recrutement

 

ChronoBank est un projet ambitieux qui vise à changer
les industries RH / Recrutement / Finance d’une manière similaire à la façon dont Uber a innové dans les taxis ou Upwork dans le monde des freelance. ChronoBank veut innover massivement dans le recrutement intérim pour plusieurs professions clés.

Contrairement à Uber et Upwork, l’offre ChronoBank est alternative et très originale surtout parce qu’elle est structurée autour d’un jeton blockchain: un token qui va être un étalon pour le temps.

L’objectif est de changer la manière dont les gens trouvent du travail intérim et encore plus la manière dont ils sont récompensés: dans un cadre décentralisé et sans la participation des institutions financières courantes.

Continuer la lecture de « ChronoBank: une Blockchain pour l’industrie du recrutement »

DECENT: une Dapp pour la distribution de contenu

 

La start-up DECENT, basée à Genève et fondée en 2015 par les slovaques Matej Michalko et Matej Boda propose un système mondial et unifié d’édition et de partage de contenu numérique. DECENT est une plateforme de distribution de contenu open source décentralisée qui permet à quiconque d’acheter, vendre ou partager du contenu directement entre consommateurs sans frais intermédiaires. DECENT a pour but de huiler les mécanismes de distribution grâce à une décentralisation des flux de communication existants. Il utilise la technologie blockchain et une version modifiée du protocole BitTorrent.

Continuer la lecture de « DECENT: une Dapp pour la distribution de contenu »

La blockchain Steem (1/2)

 

Les gros acteurs de l’Internet (Facebook, Google, Twitter… ) collectent chaque année des milliards de dollars grâce au contenu créé gratuitement par leurs utilisateurs en échange du service proposé. La richesse de ces sites repose surtout sur le temps passé par les internautes à créer du contenu. Bien sûr, l’accord entre les parties est gravé dans les conditions générales d’utilisation et de ce fait il est obligatoire de céder la propriété et/ou les droits du contenu produit.  L’argent va principalement aux actionnaires pour des services assez banals qui ne s’appuient pas sur des technologies de pointe (à l’exception de rares cas comme Google Street).

Continuer la lecture de « La blockchain Steem (1/2) »

Common Accord: le pont smart contracts / contrats papier

 

Common Accord:

  • Bringing the world to agreement
  • Turning smart contracts into legally enforceable contracts.

A elles seules, les phrases d’accueil sont tout un programme et laissent entrevoir la puissance de ce produit Open Source.

Mais procédons par ordre. Connaissez-vous les InCoTerms ?

Continuer la lecture de « Common Accord: le pont smart contracts / contrats papier »

Le DAO.LINK

 

Les DAO (organisations autonomes décentralisées) sont des entités blockchain réglées par le code informatique immuable de ses smart contracts,  plutôt que par des lois complexes ou des règlements plus classiques humains.

Le problème principal d’une DAO est le vide juridique qu’elle laisse derrière son passage: puisqu’une DAO n’a pas de forme juridique, elle ne peut pas embaucher des personnes (physiques ou morales) en échange de services…

Continuer la lecture de « Le DAO.LINK »

Lisk: un concurrent d’Ethereum ?

 

Lisk est une plate-forme de nouvelle génération qui permet le développement et la distribution d’applications décentralisées écrites en Javascript.  Avec Lisk, les développeurs peuvent construire, publier, distribuer et monétiser leurs applications avec une cryptomonnaie interne. Le système ainsi construit utilise une custom blockchain, des smart contrats, le stockage dans le cloud et des noeuds de calcul, le tout à l’intérieur d’une seule solution d’industrielle.

lisklogo

Continuer la lecture de « Lisk: un concurrent d’Ethereum ? »

Le réseau MaidSafe et sa monnaie safecoin.

Imaginez un instant un Internet dans le quel tout ce que vous postez soit toujours disponible même si votre ordi est cassé, même si vous effacez accidentellement la donnée locale.

Imaginez qu’il  soit disponible tout le temps, de n’importe quel quel endroit et à partir de n’importe quel appareil (PC, smartphone, tablette…)

 

Bon, ça va … ce n’est rien de nouveau, vous me direz: c’est déjà le cas dans mon google drive.

 

Oui mais imaginez maintenant que…

Continuer la lecture de « Le réseau MaidSafe et sa monnaie safecoin. »

Le protocole du bitcoin est plus celui de l’or que celui d’une monnaie d’échange.

Pourquoi l’or est digne de confiance ? Parce qu’il y a une relation mathématique qui lie 79 protons dans son atome et que jusqu’ici l’alchimie ne nous a pas permis de renverser cette relation. Il en va de même pour les crypto monnaies et notamment le bitcoin.

gold-atom

Cette affirmation, à première vue très rassurante, n’a pas empêche Mike Hearn, un de développeurs historiques, d’affirmer qu’il était mort (le bitcoin pas Mike) avant de quitter le projet à cause d’un désaccord irrévocable de fond avec la ligne prise (ou plutôt pas prise) par l’ensemble des décideurs.

Continuer la lecture de « Le protocole du bitcoin est plus celui de l’or que celui d’une monnaie d’échange. »