La limite du nombre de transactions

Dans cet article nous allons voir les problèmes liés au fait que le nombre de transactions par second du Bitcoin soit aujourd’hui presque saturé, et arrive à la limite de ses possibilités.

Le site blockchain.info (3.5 millions  d’utilisateurs dans le monde, fin 2015) donne des informations en temps réel sur toutes les transactions qui se passent dans la blockchain bitcoin.

bcinfo1

En haut de la page, nous voyons la table (Index) avec les blocs récemment extraits.

Par exemple, le dernier en date (premier dans la liste) dans le snapshot

– avait une taille (profondeur du bloc) de 392444,
– avait eu lieu 10 minutes auparavant,
– le bloc extrait contenait 3079 transactions,
– pour une valeur globale de  8,14 millions de $
– avait  été relayé par BTCC Pool
– avait une taille (sur disque) de 926.921875 kb

392444 10 min 3079 $ 8,143,376.20 BTCC Pool 926.92
392443 58 mi 2680 $ 5,531,366.78 KnCMiner 909.54
392442 1 h 28 min 441 $ 771,718.07 F2Pool 242.02

 

En bas à gauche, nous voyons défiler la liste des transactions. Chaque fois qu’une ligne apparaît,  des bitcoins changent de propriétaire en passant d’un portefeuille à un autre.  (si l’on arrive à cliquer sur un bouton vert, on voit le montant s’afficher en dollars et non plus en BTC et vice-versa)

bcinfotransact

Aujourd’hui le bitcoin a une limitation: il n’est pas capable de dépasser les 7 transactions par seconde. Dans la pratique, on est entre 3 et 5, donc pas très loin de la saturation. Par comparaison le réseau VISA connait des pics de 20.000 transactions par seconde.

Pour que le bitcoin puisse devenir la monnaie de tout le monde, il faudra obligatoirement supporter une charge de plusieurs milliers de transactions par seconde.

Il existe déjà des solutions, comme faire évoluer la taille des blocs. Cela résoudrait le problème dans l’immédiat, mais on ne peut pas le faire à l’infini.

Une autre solution (encore académique et expérimentale) consiste à rattacher plusieurs side-chains à la blockchain du bitcoin. Cela revient à créer des blockchains satellites, qui doivent forcement être horodatées et synchronisées avec la principale,  qui seraient, elles, en mesure d’accepter des charges de transactions  massives.

Ce n’est pas donc un problème bloquant, mais il faudrait quand même que les solutions arrivent avant que la charge monte de manière importante.

La société Blockstream a levé 20 millions de $ pour travailler sur ce sujet. Elle est composée des meilleurs cryptographes américains et elle a déjà sortie une première sidechain vouée à résoudre ce problème.

7 pensées sur “La limite du nombre de transactions”

  1. Bonjour. Vous donnez le nombre de 20.000 comme nombre de transactions par seconde pour le réseau Visa. Je voudrai bien connaître vos sources, car de mon côté le chiffre est deux fois plus petit. Bonne journée.

    1. je parle de « pics de 20.000 transactions par seconde. » , donc en moyenne ça peut être la moitié et même beaucoup moins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *