La création d’un Ripple Wallet avec GateHub

Vous êtes un particulier, et vous voulez débuter avec Ripple ? Que ce soit pour échanger avec des proches ou faire du trading de monnaies fiduciaires (EUR, USD, …)  contre des monnaies virtuelles (Bitcoin, ETHER, Ripple, …) et vice-versa, le point de départ est la création d’un Ripple Wallet, c.-à-d. un porte-feuille électronique compatible avec le réseau Ripple.

La société Ripple proposait initialement ces services de création de Wallet et de trading sur le site rippletrade.com. Mais depuis le 30 octobre 2015, la création de compte (et donc de wallet) a été suspendue, et le service de trading quant à lui a été stoppé le 1er avril 2016.

Rien d’alarmant en soi ! Ceci fait simplement écho à la stratégie de Ripple de se concentrer sur la technologie à destination des banques et acteurs des marchés de change. Et donc de laisser à des sociétés externes le développement et l’exploitation des services tiers, tels que la gestion de portes-feuilles et les services Gateways (certaines cumulant l’ensemble de ces services).


Plusieurs sociétés proposent des services de création et de gestion de wallets. Parmi elles, on peut compter:

Nous retiendrons ici le service proposé par Gatehub, qui outre la gestion de wallet, fait également office de Gateway pour les devises EUR et USD. Ce qui sera bien pratique par la suite, comme nous le verrons.


Le processus de création de porte-feuille débute classiquement par la création d’un compte en ligne auprès de Gatehub, et requiert la fourniture d’une adresse email et d’un mot de passe.

A noter: à l’issue de cette étape, Gatehub vous fournit une Recovery Key qui vous sera demandée  en cas d’oubli de votre mot de passe. Gardez la naturellement dans un endroit sûr !

Une fois le compte activé (suite à réception d’un email valide 24h), il vous sera demandé de remplir un formulaire contenant les informations et documents suivants (nécessaires à l’établissement de votre identité:

  • nom, prénom, adresse, téléphone
  • fichier scan de votre passeport (ou autre document d’identité)
  • fichier scan d’un document prouvant votre résidence à l’adresse indiquée (relevé de compte bancaire, facture EDF, …)

A l’issue de la validation du formulaire, Gatehub vous fournit votre premier porte-feuille, qui sera votre Primary Wallet.

« Voila c’est terminé ! » pensez-vous ? Et bien …. pas tout à fait !

A ce stade, vous ne pouvez pas encore bénéficier de toutes les fonctionnalités. Explications.


 

Gatehub supporte deux types de porte-feuilles: les Ripple wallets et les Hosted wallets. Les transactions passées sur un Ripple wallet sont enregistrées sur le registre public Ripple (appelé Ripple Consensus Ledger ou encore Ripple Public Ledger), alors que celles passées sur un Hosted wallet le sont sur le registre interne privé de Gathehub.

Le Hosted wallet offre davantage de confidentialité et surtout n’entraine pas de frais de transactions. Par contre, le trading n’est pas possible avec ce type de porte-feuille, et requiert l’usage d’un Ripple wallet.

Pour connaître les différentes fonctionnalités supportées en fonction du type de prote-feuille, voici un tableau comparatif (source Gatehub)

Gatehub's wallets comparison table


Revenons à notre Primary wallet attribué à la fin du processus d’inscription. Il s’agit d’un Hosted Wallet. Opéré sur le registre interne de Gathehub, ce compte dispose d’un identifiant privé, composé uniquement de chiffres (exemple: 421240307).

Note: même si cet identifiant ne se conforme pas au standard d’adressage Ripple (hash de la clé publique, encodé en base 58, préfixé par la lettre ‘r’), il permet néanmoins au porte-feuille sous-jacent de participer à des transactions sur le réseau Ripple.

Pour ce faire, cet identifiant doit être spécifié en tant que destination tag de la transaction, en fournissant par ailleurs l’adresse Ripple de la gateway (en l’occurence, celle de Gatehub – rhub8VRN55s94qWKDv6jmDy1pUykJzF3wq – que l’on peut explorer ici ).

Un tel Hosted Wallet vous permet d’envoyer et de recevoir des valeurs sur Ripple, mais ne vous permet de faire du trading. Pour pouvoir exploiter cette fonctionnalité, il vous faut créer un Ripple Wallet.

Etant connecté à votre compte Gatehub, cliquez sur l’icône Wallet, puis cliquez sur « Add Wallet ». Après reconfirmation de votre mot de passe, sélectionnez le type de porte-feuille « Ripple » et choisissez un nom pour votre porte-feuille. Validez, et vous êtes désormais détenteur d’un Wallet Ripple, doté d’une adresse Ripple conforme au standard. Vous avez désormais accès à toutes les fonctionnalités de la plate-forme Ripple…

En théorie …! Car en pratique, et selon les règles du protocole Ripple, votre porte-feuille Ripple doit contenir un minimum de 20 XRP pour être actif, ceci afin de lutter contre le spam et garantir la stabilité du réseau.

Il ne vous reste donc plus qu’à procéder à un virement bancaire pour créditer votre porte-feuille (ce qui est possible depuis votre compte,  Gatehub proposant toutes les fonctionnalités attendues de la part d’une gateway), ou bien à demander à un ami de vous virer quelques XRP depuis Ripple !

 

 

2 pensées sur “La création d’un Ripple Wallet avec GateHub”

  1. Bel exemple de la convergence qui se fait autour de l’identité digitale et de(s) compte(s) qui s’y rattachent:
    Ce Hosted Wallet crée un compte en mon nom sur la base d’une copie du passeport et d’une preuve de résidence.
    Une fois que j’ai un compte, Gatehub démontre que je peux interagir avec mon wallet Ripple aujourd’hui. Et demain avec mon compte en banque (voir la directive européenne qui demande aux banques de mettre a disposition les informations de comptes http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/HTML/?uri=CELEX:32014L0092&from=FR).
    La notion d’un compte portable est déjà dans le texte de la directive, et déjà présente dans le modèle Gatehub. Et une fois que les conditions qui permettent de confirmer mon identité sont remplies, tout est possible.
    La question devient donc: qui est le plus à même de garantir mon identité? Et combien de comptes les utilisateurs vont-ils vouloir gérer?
    Amazon crée un compte et peut confirmer ma légitimité sur la base de mon adresse de paiement, adresse de livraison et mes habitudes sur leur site. LinkedIn, Uber, Google, Facebook, et ma banque ont eux aussi des comptes et tous peuvent confirmer mon identité sur la base de mes usages et des informations personnelles collectées. Et comme pour confirmer mon identité les méthodes classiques ne suffisent plus (voir cet article sur le sujet http://www.pymnts.com/news/security-and-risk/2016/fintech-digital-identity-authentication-issues/) qui sera demain mon interlocuteur/partenaire privilégié?
    Les banques ont un rôle à jouer, elles ont des vrais atouts (partenaire de confiance, connu du régulateur). Mais elles ne sont plus les seules sur ce marché de la confiance. Et le régulateur va devoir réviser sa copie pour définir ce que constitue une preuve d’identité sur l’Internet.
    Tout ce petit monde converge, qui survivra au clash ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *