Ethereum vs. Bitcoin: les différences

 

Bitcoin et Ethereum sont des plateforme open source qui ont quatre points communs: un criptomonnaie sous-jacente, une blockchain intrinsèque, un mécanisme de consensus décentralisé basé sur un preuve de calcul, et de mineurs qui soutiennent le réseau. A première vue ils devraient être semblables mais en creusant un peu plus, la réalité révèle que Bitcoin et Ethereum ont plus de différences que de similarités.

1. la blockchain Ethereum accepte un nouveau bloc tout les 12 secondes comparée au Bitcoin qui demande 10 minutes. Cet aspect, permis par l’utilisation du protocole Ghost  (Greedy Heaviest Observed Subtree), donne des temps de transaction plus rapides. 

Continuer la lecture de « Ethereum vs. Bitcoin: les différences »

Comprendre Ethereum (1)

Contrairement à la blockchain du bitcoin,  Ethereum intègre un langage de programmation Turing-complet qui permet d’exposer des méthodes qui sont appelées dynamiquement par d’autres contrats ou par des agents externes.  Ethereum est donc un protocole conçu pour construire des applications décentralisées (Dapp) dans des situations où  la sécurité doit être au rendez-vous, on veut pouvoir développer rapidement et on souhaite (éventuellement) de l’interaction entre applications différentes.

Le coeur du moteur blockchain est sa capacité à vérifier une transaction numérique via le consensus d’une communauté d’utilisateurs distribuée, sans avoir à gérer la confiance via une autorité centrale.

Continuer la lecture de « Comprendre Ethereum (1) »

Des enveloppes Soleau avec la blockchain

Un des premiers services disponibles basés sur la blockchain est le site proofofexistence.com. Les utilisateurs peuvent horodater à jamais un document électronique et constituer ainsi une enveloppe Soleau qui certifie l'existence de données numériques. L'intégrité est garantie par la cryptographie, le horodatage est assuré par le mécanisme de timestamping de la blockchain. 

proofofexistence.com garde trace à l'infini de l'âge d'un document électronique sans en révéler le contenu.

Continuer la lecture de « Des enveloppes Soleau avec la blockchain »

La Blockchain comme solution aux database leaks

Fin décembre 2015 un hacker informatique a forcé une base de données web contenant les informations personnelles de 191 millions de citoyens américains. La base de données contenait  les votes et les orientations politiques des citoyens.

La fuite est significative puisque elle concerne beaucoup de personnes et il est fort probable que la raison soit une mauvaise configuration de la base de données et du backend informatique qui a laissé porte ouverte pour l’accès à ses données.

L’utilisation d’une blockchain aurait protégé les données d’une attaque pirate aussi bien que celle d’une erreur humaine. Voyons pourquoi.

Continuer la lecture de « La Blockchain comme solution aux database leaks »