Thunder Core + Ethereum = 1600 tx/sec ?

Qu’est-ce que ThunderCore ?

ThunderCore est une blockchain à part entière qui a sa propre crypto-monnaie native. Elle a toutefois une particularité assez unique. Développée par des experts leaders du secteur, ThunderCore est compatible avec la virtual machine d’Ethereum et peut donc lui faire atteindre un débit de plus de 1200 tx/sec, pour des temps de bloc inférieurs à une seconde et des coûts en gaz très faibles. Bref, les ingrédients nécessaires à faciliter, accélérer et rendre scalables les DApps d’Ethereum. Résultat : une vitesse inédite pour une blockchain et des performances globales considérablement améliorées, sans compromis en matière de sécurité.

Comment ça marche ?

ThunderCore propose un protocole extrêmement simple, basé sur les recherches des professeurs Shi et Pass. Chaque étapes du dit protocole est détaillée et étayée par des preuves mathématiques rigoureuses.

L’ACCELERATEUR

Le pivot de tout le système est l’accélérateur, un système distribué résistant aux attaques DDoS, qui constitue un réseau de nœuds chargé de voter pour les nouveaux blocs.

Relations entre les noeuds du réseau ThunderCore.
Continuer la lecture de « Thunder Core + Ethereum = 1600 tx/sec ? »

Privacy, blockchain et corporate: E&Y et Deloitte déjà à risque ?


La protection de la vie privée digitale est devenue une des principales préoccupations des internautes pour les années à venir. Chaque jour, nos données personnelles alimentent un peu plus le web. Que ce soit Google qui trace nos déplacements et nos agendas, Amazon qui fait du ML sur ses 600 millions de ventes annuelles ou encore Facebook qui traque nos vies, les GAFA finissent par en connaître davantage sur nous … que nous-mêmes.

Une blockchain publique est par définition ouverte. On pourrait ainsi penser que ce mouvement s’accentuera lorsque, lentement mais surement, les blockchain deviendront l’infrastructure standard du Web 3.0.

En théorie, l’équivalent de nos données Facebook ou Google seraient anonymisées et nous appartiendraient : plus de compagnie tierce, petite ou grande, in the middle si on passe par une des blockchain.

Continuer la lecture de « Privacy, blockchain et corporate: E&Y et Deloitte déjà à risque ? »

Dharma, à l’aube des prêts blockchain

Attention: Ceci n’est pas un conseil en investissement. Si vous décidez d’investir faites le à vos risques.

Nadav Hollander – CEO de Dharma : «  Ne laissez pas votre argent pourrir dans un portefeuille ou un échange. »

Voilà le slogan de Dharma, une start-up californienne développant des produits de prêt sur la blockchain, suscitant un intérêt auprès des investisseurs détenteurs d’Ethereum (ETH) ou de Dai (DAI). Les utilisateurs pourront gagner jusqu’à 2,5% par an sur Ethereum et 8% sur DAI.


Dharma Labs, qui a récemment collecté 7 millions de dollars, provenant notamment d’investissements de Coinbase Ventures, Green Visor et Polychain a dévoilé (Avril 2019) sa nouvelle plate-forme de prêt de crypto-monnaie, qui permet à n’importe quel utilisateur dans le monde d’emprunter et de prêter de la crypto-monnaie en quelques clics. La plate-forme peer-to-peer est régie par les smarts contracts de Dharma, qui spécifient les conditions de prêt de chaque contrat.

Continuer la lecture de « Dharma, à l’aube des prêts blockchain »