Blockchain: un disrupting exponentiel ?

 

L’année 1438 avait vu la naissance de la presse écrite grâce à l’invention de la typographie par Johannes Gutenberg: une révolution absolue dont l’innovation continue encore aujourd’hui. En 2015 Nicolas Cary, cofondateur de blockchain.info, avait dit  « Je demeure convaincu que la technologie Blockchain sera aussi importante pour le monde que l’invention de l’imprimerie par Gutenberg ».

Dans cet article, nous allons esquisser un parallèle entre la blockchain et d’autres technologies du passé (comme la presse) pour tenter d’estimer le temps d’adoption de ce dernier break technologique. Par convention, nous appellerons [A] le point dans le temps où survient une rupture de connaissance et [B] le moment où l’adoption est suffisamment répandue dans notre monde occidental, lorsque disons 66% de la population peut se permettre d’acheter le service.

Continuer la lecture de « Blockchain: un disrupting exponentiel ? »

DECENT: une Dapp pour la distribution de contenu

 

La start-up DECENT, basée à Genève et fondée en 2015 par les slovaques Matej Michalko et Matej Boda propose un système mondial et unifié d’édition et de partage de contenu numérique. DECENT est une plateforme de distribution de contenu open source décentralisée qui permet à quiconque d’acheter, vendre ou partager du contenu directement entre consommateurs sans frais intermédiaires. DECENT a pour but de huiler les mécanismes de distribution grâce à une décentralisation des flux de communication existants. Il utilise la technologie blockchain et une version modifiée du protocole BitTorrent.

Continuer la lecture de « DECENT: une Dapp pour la distribution de contenu »

Crypto-monnaie et anonymat

On reproche fréquemment au bitcoin d’être anonyme. Avoir de l’argent numérique décentralisé, de l’or digital, est fascinant et intéresse de nombreux acteurs économiques, mais la crainte d’ouvrir la voie à toutes sortes d’activités illicites couvertes sous anonymat reste, à tort ou à raison, l’un des freins à l’adoption.
En analysant la question sous un angle plus technique, on comprend toutefois que cette appréhension peut être largement atténuée: le bitcoin n’est pas si anonyme qu’il en a l’air… Si d’une part nous n’avons pas besoin de fournir des informations d’identité pour créer un portefeuille ou envoyer une transaction, d’autre part tout ce qui passe dans la blockchain bitcoin est en clair, ce qui rend les transactions publiquement traçables. Tout le monde peut ainsi créer un explorateur des données blockchain, comme le fait par exemple le site www.blockchain.info.
Les adresses Bitcoin ne sont pas, eux-mêmes, reliés à une personne ou une entité, voilà pourquoi on dit que le Bitcoin est pseudonyme. Cependant, l’identité d’une personne peut être associée à une adresse Bitcoin par d’autres moyens. Lorsque cela se produit, on peut reconstruire les actions de cette personne dans le futur et dans le passé suivant l’historique blockchain. Une violation de l’anonymat individuel ponctuelle, peut aller jusqu’à révéler l’ensemble des transactions Bitcoin d’un individu.

Continuer la lecture de « Crypto-monnaie et anonymat »